Infopro Digital – Non à l’information low-cost

0  -  Article mis à jour le 28 août 2017

Ce  vendredi  matin,  les  journalistes  d’Infopro Digital  réunis  en  assemblée  générale ont voté à l’unanimité la poursuite de la grève.
Le mouvement avait commencé hier, jeudi 5 novembre,par un premier débrayage, de 10h à 12h, devant le siège d’Infopro Digital  à  Antony.  Il s’est  poursuivi  par  un  appel  à  la  grève  pour  la  journée  entière reconductible.
Pour la première fois, un mouvement social réunit l’ensemble des rédactions des  différentes  sociétés du  groupe,  solidaires  pour  défendre  leurs outils de travail.
La  colère  est  d’autant  plus forte que  les  résultats  du  groupe  sont  excellents,  avec une  marge  opérationnelle  à  deux  chiffres et un endettement maîtrisé.
Malgré ces performances, les salariés voient leurs conditions de travail se dégrader. L’heure est aux   économies   partout :   budgets   de   piges en   baisse,   charges   de   travail
exponentielles  (nouveaux  sites  web, événements) avec  des  risques  sur  la  santé, réductions  des  effectifs  ou postes  gelés,  suppression de  sources  d’information (abonnements  presse),  et maintenant   la   suppression   d’un   outil   de   travail essentiel :  l’AFP.
Le  fil  AFP ne  sert  pas, comme  l’affirme  la  direction  générale, à faire  du  copier-coller, mais à maintenir  des  contenus  fiables,  réactifs  et  de qualité, pour rester le leader de l’information professionnelle en France.

Qu’attendent les journalistes ?

Objectif  numéro  1 : obtenir  la garantie d’un abonnement  groupe  à  l’AFP.
Un rendez-vous  avec  le  président du  groupe, Christophe Czajka, a  été  obtenu pour le jeudi 12 novembre à 14h30. Une date bien lointaine face à la mobilisation massive et aux enjeux.

Objectif  numéro  2 : des garanties  sur  les  moyens  supplémentaires que  la direction se dit prête à allouer aux rédactions, conformes aux attentes des équipes et pas seulement à celles
des directeurs.

Objectif  numéro 3 : mettre fin aux méthodes de management par la peur dans le groupe et rétablir durablement le dialogue avec l’ensemble des salariés.

Tous   les   salariés   d’Infopro   Digital   sont   concernés,   pas   seulement   les  journalistes.
Cette  politique  de  réduction  de  coûts s’étend  à  tous  les  services,  et sans réaction des équipes, elle n’aura pas de fin !

Retrouvons-nous  en  assemblée  générale à  14  heures  dans les locaux syndicaux, au sous-sol du bâtiment Antony Parc 2.

Réagir

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top