Violences policières, çà suffit !

0  -  Article mis à jour le 28 août 2017
Lors de la manifestation contre la loi travail le jeudi 26 mai à l’arrivée place de la Nation, plusieurs photographes de presse témoignent de violences perpétrées par les forces de l’ordre à leur encontre.

Cinq photographes des agences et titres de presse : AFP, Panoramic, Hexagone, L’Humanité et Politis, journalistes et porteurs de brassards de presse ont été victimes de tirs tendus, coups de matraques et poursuites par les forces de police présentes.

le SNJ-CGT proteste vigoureusement contre ces tentatives d’intimidations mettant clairement en cause la liberté de la presse.

Le SNJ-CGT a déjà dénoncé dans des communiqués précédents les violences policières à l’égard de lycéens, de jeunes ou lors de la manifestation du 1er mai où la police a coupé le cortège sans aucune raison. Un climat de tensions semble être sciemment mis en place pour décourager de manifester contre la loi travail.

Le SNJ-CGT condamne les méthodes policières et demande que le gouvernement Valls prenne toutes les mesures afin que cessent ces agressions, intimidations et violences.
Montreuil, le 27/05/2016

Top