Mort d’un blogueur algéro-britannique à la suite d’une grève de la faim

0  -  Article mis à jour le 28 août 2017

Le critique du gouvernement et bloggeur Mohamed Tamalt, 42 ans, est mort dimanche 11 décembre à l’hôpital de Bab El-Oued à Alger, après plus de trois mois de grève de la faim.
Le bloggeur qui avait écrit dans le passé des textes dans le quotidien El-Khabar, habitait Londres depuis 2002 et était responsable d’un site web Arab Context critique des autorités algériennes. Il avait été arrêté le 27 juin à Alger et condamné le 11 juillet à une peine de deux ans de prison ferme et 200.000 dinars d’amende pour avoir publié sur Facebook un poème critiquant le président algérien Abdelaziz Bouteflika ainsi qu’un certain nombre d’articles contre les membres du gouvernement algérien. Le jugement avait été confirmé en appel le 9 août.

Mohamed Tamalt avait entamé une grève de la faim de plus de 3 mois et souffrait d’une infection pulmonaire pour laquelle il était traité depuis le 4 décembre.
La FIJ s’inquiète des dérives liberticides du gouvernement algérien. “Nous exigeons que la lumière soit faite immédiatement sur les circonstances de la mort de Mohamed Tamalt”, a indiqué le secrétaire général de la FIJ Anthony Bellanger.

Lien vers le site de la FIJ

Top