Encore une victime d’un tir de LBD

Article mis à jour le 7 février 2019

Communiqué de la CGT

La CGT apporte tout son soutien au président de l’UNL, Louis Boyard, victime d’un tir de LBD alors qu’il participait pacifiquement à la manifestation du 2 février dernier.
Son engagement militant et son sens de la responsabilité sont reconnus et appréciés de tous. Nous dénonçons la carence de l’État en matière de protection des manifestants.

L’usage injustifié, disproportionné et dangereux d’armes, lors des manifestations est à proscrire.

L’usage injustifié, disproportionné et dangereux d’armes, lors des manifestations est à proscrire. La liberté de manifester est un droit fondamental.
La CGT compte bien poursuivre son action pour l’interdiction de l’utilisation des LBD par les forces de l’ordre, lors de toutes mobilisations.

Montreuil, le 4 février 2019

Télécharger le communiqué en PDF.

Top