France3, suppression du Soir 3. La direction devrait se méfier : les casseurs n’ont pas bonne presse !

0  -  Article mis à jour le 4 mars 2019

Communiqué du SNJ-CGT de France Télévisions

France Télévisions, ses chaînes, ses émissions emblématiques sont désormais livrées à un véritable «  comité de la démolition  » qui est en train de dépecer le service public de l’audiovisuel et singulièrement purger l’information !

Après -il y a quelques années- la disparition du journal de la nuit sur France2, après la disparition de plusieurs éditions locales d’info sur France3 (les locales « intégrées aux Bureaux régionaux d’information » puis les locales de Tours et Bourges), après la pulvérisation de la rédaction nationale de la 3 (Info 2015), après le lancement de deux expérimentations à Nice et Toulouse de matinales en mode radio filmée sur France bleu/France3, voilà que la direction annonce la suppression du Soir 3 sous couvert de « mutualisation » avec France info canal 27 !

Et les mieux informés savent que l’étape d’après prévoit la disparition des éditions du 12/13 et du 19 /20.

Et les mieux informés savent que l’étape d’après prévoit la disparition des éditions du 12/13 et du 19 /20.

Certes, par la volonté de quatre de ses présidents (France Télévisions, Radio France, France Média Monde, INA), l’offre d’info de l’audiovisuel public s’est enrichie d’une chaîne tout info sur le canal 27 de la TNT depuis septembre 2016 ; mais avec des moyens très insuffisants comparés à la concurrence de référence, sa « rencontre avec le public » n’aboutit qu’à une audience de 0,5 % après 2 ans et demi d’existence !

Et si ce constat contribuait largement à justifier le projet de migration de Soir 3 sur le canal 27 ?

Car si le JT originel de France 3 a 40 ans, il intéresse toujours chaque soir plus de 500 000 téléspectateurs ! De quoi booster l’audience plus confidentielle de la future chaîne d’accueil, plutôt proche de 30 000 personnes ! Un effet sans doute impatiemment espéré par la direction qui veut regrouper tous les contenus d’information sous le label France info.

Comme si l’avenir de l’info à France Télévisions ne pouvait se construire que sur la destruction de ce que les personnels ont patiemment construit et fait évoluer au fil des décennies sur la 2 et la 3.

Dépouiller France3 pour tenter de remplumer le canal 27… Comme si l’avenir de l’info à France Télévisions ne pouvait se construire que sur la destruction de ce que les personnels ont patiemment construit et fait évoluer au fil des décennies sur la 2 et la 3 : une palette de JT différents et complémentaires, proposant un traitement pluraliste dans le choix et la forme des sujets d’actualité, permettant ainsi de s’adresser à tous les citoyens !

Or sous le double prétexte -cynique- de diffuser le Soir 3 à heure fixe et d’offrir plus de temps d’antenne à l’info régionale, nos dirigeants préparent en fait de futures éditions fabriquées en mode low cost où le reportage sera l’exception, le produit de desk et l’invité/expert la règle !

Promouvoir l’image prétexte, la radio filmée et l’interview en plateau, l’empilement des tâches et les polyvalences pour les journalistes comme pour les techniciens, « libérer » plateau et régie, c’est sans aucun doute programmer des économies mais sûrement pas au service d’une information de qualité réclamée par les citoyens !

Le Soir 3 est une des références de France3 et doit le rester !

Sommée de dévoiler ses objectifs stratégiques pour justifier l’annonce de 2000 départs de salarié-e-s sous la forme d’une rupture conventionnelle collective, la direction espère convaincre des personnels aux abois et une tutelle qui ne l’a pas choisie ! Il lui faudra toute l’agilité qu’elle réclame aux autres pour y parvenir !

Le Soir 3 est une des références de France3 et doit le rester !

Paris le 1er mars 2019

Télécharger le communiqué en PDF.

Top