Grève du 26 août 2019 : le Soir 3 doit rester sur France 3

1  -  Article mis à jour le 3 septembre 2019

Communiqué de la CGT France Télévisions

Le Soir 3 doit rester sur France 3. Ce grand rendez-vous d’information de la nuit, le dernier sur l’ensemble des chaînes premium du PAF, ne peut disparaître. Même si la direction imagine un transfert des téléspectateurs sur le 23 heures de Franceinfo, chacun sait que le public n’est pas captif et qu’en dépit des bandes annonces sur France 3, il ne migrera pas mécaniquement vers le canal 27.

Alors que le Soir 3 rassemblait en moyenne chaque jour près de 600 000 téléspectateurs, Franceinfo n’en attire que 60 000 et l’objectif affiché du doublement de l’audience de la chaîne info la laisserait loin derrière celle de France 3.

Le service public va donc perdre un rendez- vous d’information emblématique, reconnu pour son sérieux et son professionnalisme, dans une période à hauts risques, alors que l’information n’a jamais été autant remise en question.

Le service public va donc perdre un rendez- vous d’information emblématique, reconnu pour son sérieux et son professionnalisme, dans une période à hauts risques, alors que l’information n’a jamais été autant remise en question.

Personne n’est dupe des laborieux arguments avancés par la direction pour justifier son dangereux pari. Le seul et unique but est en réalité de faire économies, en particulier sur les dos des techniciens affectés au Soir 3, dont certains perdront jusqu’à 30 % de salaire.

Non seulement leur rémunération baissera mais leurs conditions de travail seront aussi impactées avec le passage de 4 à 5 jours pour certains d’entre eux, et la mise en œuvre de nouvelles polyvalences. Tout cela dans le contexte déjà très tendu de Franceinfo, dont les moyens sont notoirement insuffisants et le collectif déjà surchargé de travail.

Jeudi 22 août, à l’issue d’une impressionnante rétro sur les 41 ans d’existence du Soir 3, Francis Letellier a présenté ses adieux à l’édition avec l’ensemble de l’équipe. Curieusement ce JT a disparu du « replay » de la chaîne, avant de réapparaître ultérieurement, la direction de la chaîne invoquant un dysfonctionnement. Censure involontaire ?

Les organisations syndicales du Siège ont décidé d’appeler une nouvelle fois à la mobilisation en ce premier jour sans le Soir 3. La CGT revendique le retour de l’édition phare de la nuit sur France 3, à heure fixe, et si la direction persiste dans son choix mortifère, elle lui suggère de revenir en arrière si l’audience, tant sur Franceinfo que sur France 3 n’est pas au rendez-vous d’ici la fin de l’année.

Le préavis de grève est donc maintenu ce 26 aout 2019

Paris, le 26 août 2019.

Télécharger le préavis de grève intersyndical.

Télécharger le communiqué de la CGT France Télévisions.

1 réaction

  1. Le service public d’information est entre les mains d’incompétents dotés d’un égo sur dimensionné. Ils oublient qu’ils gèrent notre argent et ils le gèrent très mal.

Top