Audiovisuel public : vers un modèle low cost

0  -  Article mis à jour le 13 septembre 2019

« Nous avons deux présidentes directrices générales, Sybile Veil et Delphine Ernotte, qui se tirent la bourre pour être considérées comme la meilleure en termes d’économies, d’innovation… Elles font une course à l’échalote pour plaire au gouvernement. » A l’heure où le ministre de la Culture, Franck Rister annonce qu’un projet de loi sur l’audiovisuel public doit être présenté cet automne, la NVO a interviewé notre camarade Véronique Marchand, secrétaire générale du SNJ-CGT de France Télévisions.

Elle explique qu’il « n’y a eu pour l’instant aucune concertation avec les représentants des salariés ». Elle revient sur l’état du service public audiovisuel, caractérisé « par des propositions de baisse de qualité en termes de conditions de travail, avec des suppressions de postes assez terribles ».

Elle pointe également le flou qui entoure le projet de holding regroupant France Télévisions, Radio France, France Médias Monde (France 24, RFI) et l’Ina : « Si la holding doit avoir pour but, non seulement de faire des économies, mais aussi de ramener l’audiovisuel sous tutelle, il va de soi que ce projet suscite notre vigilance et même une certaine méfiance, pour l’instant. »

Interview à lire sur le site de la NVO.

Top