Radio France : Bonus pour ceux qui partent ? Malus pour ceux qui restent !

0  -  Article mis à jour le 17 septembre 2020

Communiqué de la CGT Radio France

L’annonce l’an dernier d’un plan de départs volontaires, liés à une restructuration profonde de l’entreprise, avait entraîné la plus longue grève (65 jours) dans l’histoire déjà riche de la maison ronde. Ce plan prévoyait, dès novembre 2019, 299 suppressions de postes pour 76 créations (essentiellement dans le domaine du numérique et de la vidéo), soit un différentiel de 223.

Entretemps, la crise sanitaire a joué son rôle et la direction a troqué le PDV (« plan de départs volontaires ») contre une RCC (« Rupture conventionnelle collective »). Dès la rentrée, jouant habilement de la communication, alternant le mode majeur « Vous avez été formidables pendant le Covid » adressé aux salariés et mineur « Nous avons tiré les leçons du conflit et de la crise sanitaire », la direction relance un cycle de négociations à marche forcée pour un passage devant les instances le 15 octobre ! Les projets de restructuration sont toujours de mise aussi, ainsi que les économies demandées par les tutelles. Le nombre des emplois supprimés semble avoir fondu comme neige au soleil, pour susciter un maximum de signatures à l’accord. Qu’en est-il vraiment ?

Télécharger le communiqué intégral en PDF.

Top