Biélorussie : un procès hautement symbolique

0  -  Article mis à jour le 9 février 2021

   

Communiqué SNJ, SNJ-CGT, CFDT-Journalistes, FIJ, FEJ

A Minsk (Biélorussie), deux journalistes de la chaîne Belsat, Catarina Andreeva et Darja Chulcova, vont être présentées à la justice mardi 9 février 2021. Elles sont accusées d’avoir, le 15 novembre 2020, appelé à manifester et d’avoir perturbé le trafic à Minsk.

Elles étaient simplement là pour couvrir une manifestation. Détenues depuis le 22 novembre, elles partagent le triste sort de neuf autres journalistes.

Les atteintes aux libertés fondamentales de manifester, d’informer et d’être informé sont constituées du fait de nombreuses interpellations, emprisonnements et menaces diverses qui visent une population protestant pacifiquement depuis plus d’un an contre la réélection du Président Alexandre Loukachenko, estimée frauduleuse.

La presse étrangère s’est même vu signifier des interdictions d’entrer dans le pays.

Le SNJ, le SNJ-CGT et la CFDT-Journalistes, membres de la Fédération internationale des journalistes (FIJ), la plus grande instance de représentation des journalistes dans le monde avec 600 000 membres dans 150 pays, interpellent les autorités françaises afin qu’elles rappellent au gouvernement biélorusse ses obligations démocratiques.

En accord avec la Fédération  européenne, les syndicats demandent une mobilisation des journalistes européens.

Enfin, les syndicats demandent aux journalistes français de se mobiliser afin de couvrir, le plus largement possible, le procès du 9 février et la situation de la presse en Biélorussie.

Paris, le 8 Février 2021.

Réagir

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top