Google à la DGFIP : suite… et pas fin !

0  -  Article mis à jour le 23 septembre 2021

Communiqué de la CGT Finances publiques

La DGFIP (Direction générale des finances publiques) a passé un contrat avec Capgemini et Google en vue de la création d’une Intelligence Artificielle capable de détecter automatiquement les piscines et les bâtiments non déclarés au cadastre sur des photos aériennes fournies par l’IGN (Institut National de l’information Géographique et forestière).

La CGT Finances Publiques a pu avoir les premiers résultats du traitement des images fait par Capgemini en vue de la détection de bâtiments, piscine et terrasse. Nous avons su aussi que l’apprentissage de la détection de ces nouveaux éléments s’était fait en envoyant les photos IGN (après retraitement des images par Google) chez un sous-traitant à Madagascar.

Avec cette nouvelle IA, on est très loin de la détection automatique des piscines et des bâtis ! Et vu la qualité de transfert au plan cadastral, on peut craindre que ceux détectés n’atterrissent chez le voisin.

Avec cette nouvelle IA, on est très loin de la détection automatique des piscines et des bâtis ! Et vu la qualité de transfert au plan cadastral, on peut craindre que ceux détectés n’atterrissent chez le voisin. De là à obtenir une différenciation entre une piscine hors sol (non taxable) et une piscine classique (taxable) il y a un monde. Quant à la qualité de dessin de l’IA, incapable de faire un trait de plan droit, on est bien loin du plan cadastral.

D’autant qu’ensuite, pour obtenir des réponses à des questions légitimes, ce sera le parcours du combattant au vu de la difficulté croissante à joindre les services spécialisés de la DGFIP !

La CGT Finances Publiques dénonce l’obstination de Bercy à vouloir utiliser l’Intelligence Artificielle à marche forcée tant pour le cadastre que dans le contrôle fiscal.

La CGT Finances Publiques dénonce l’obstination de Bercy à vouloir utiliser l’Intelligence Artificielle à marche forcée tant pour le cadastre que dans le contrôle fiscal. Pas besoin de forcer notre intelligence non artificielle pour constater que chaque fois l’objectif consiste à de nouvelles suppressions de missions et donc d’emplois, que cela fonctionne ou pas.

La CGT Finances Publiques demande l’arrêt de cette opération, qui nuit de plus à la sécurisation des données, à défaut un moratoire, et exige le recrutement de personnels qualifiés à hauteur des besoins liés à ces missions de terrain.

Montreuil, le 20 septembre 2021.

Télécharger le communiqué en PDF

Réagir

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top