Accusations d’agression sexuelle contre Jean-Jacques Bourdin

1  -  Article mis à jour le 19 janvier 2022

Communiqué de la CGT et du SNJ de NextRadioTV

La CGT et le SNJ de NextRadioTV tiennent à s’associer pleinement au communiqué des sociétés de journalistes de BFMTV, RMC et RMC Sport sur les accusations de tentative d’agression sexuelle portées à l’encontre de Jean Jacques Bourdin.

Nous souhaitons apporter tout notre soutien à notre ancienne collègue à l’origine de la plainte. Si nos syndicats sont attachés au respect de la présomption d’innocence, nous estimons aussi que ce témoignage est crédible.

Nous souhaitons apporter tout notre soutien à notre ancienne collègue à l’origine de la plainte. Si nos syndicats sont attachés au respect de la présomption d’innocence, nous estimons aussi que ce témoignage est crédible.

Tout comme les SDJ, nous nous interrogeons sur le choix de maintenir Jean-Jacques Bourdin à l’antenne le temps de l’enquête. Il en va de la crédibilité de nos antennes alors que la défiance envers les médias est de plus en plus forte. A ce titre, nos chaînes et radios, très exposées et observées, se doivent d’être irréprochables, exemplaires.

Si nous saluons l’ouverture d’une enquête interne, nous nous interrogeons toutefois sur le cadre d’une telle investigation : comment obtenir des informations concluantes en l’absence de bon nombre de protagonistes de l’époque, qui ont quitté l’entreprise ? Comment imaginer des salariés encore en poste témoigner contre une personnalité de notre antenne ?

Nous rappelons que nos syndicats seront toujours aux côtés des salarié.e.s qui décideraient de témoigner de toute atteinte, agression et harcèlement physique ou morale au sein de l’entreprise.

Paris le 18 janvier 2022.

Télécharger le communiqué en PDF

1 réaction

Réagir

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top