France Bleu : syndications, c’est perdants-perdants !

0  -  Article mis à jour le 25 novembre 2022

Communiqué CFDT, CGT, FO, SNJ, Sud et Unsa de Radio France

Les annonces de syndications faites par la direction de France Bleu sont très inquiétantes, tant par leur nombre, que par leurs périmètres.

Les syndications se multiplient : 30 locales vont devoir dégrader leurs programmes pour répondre aux impératifs d’économies, lors des vacances de fin d’année. Dans certains cas, cela ne génère aucune économie, comme l’ont prouvé les mutualisations des vacances de Toussaint.

Avec des antennes communes à plus de deux stations, comment peut-on encore oser parler de proximité ? Et que dire de la reprise de programmes nationaux ? C’est un total abandon de notre mission de service public de proximité.

Avec des antennes communes à plus de deux stations, comment peut-on encore oser parler de proximité ? Et que dire de la reprise de programmes nationaux ? C’est un total abandon de notre mission de service public de proximité. Ces “solutions” n’ont rien de satisfaisant, ce sont juste de mauvaises idées pour remplir les cases.

Heureusement, certaines stations font le choix, même si cela est sans doute difficile, de conserver leurs programmes locaux. Car d’autres solutions peuvent être imaginées pour mettre les moyens disponibles au service de la proximité.

La répétition de sondages catastrophiques aurait déjà dû alerter le directeur du réseau sur ses mauvais choix. Mais au contraire, il nous parle de “poursuivre notre action pour faciliter l’adaptation de chaque radio à son environnement local”.

La répétition de sondages catastrophiques aurait déjà dû alerter le directeur du réseau sur ses mauvais choix. Mais au contraire, il nous parle de “poursuivre notre action pour faciliter l’adaptation de chaque radio à son environnement local” ( !) et nous promet “des évolutions de grille à l’ambition de proximité renouvelée” ( ! !). “Mais nous n’en sommes qu’au stade de l’expérimentation pour 2023…” Voilà qui est censé nous rassurer.

Préserver la santé des salariés en limitant la charge de travail, oui, mais en faisant en sorte qu’ils trouvent toujours un sens à leurs missions. Stop aux programmes hors-sol !

La force du réseau, ce sont ses personnels qui connaissent leurs territoires et les habitudes de vie de leurs auditeurs. Ils ne sont pas responsables de l’étranglement budgétaire de France Bleu et continuent de vouloir proposer le meilleur en local.

La force du réseau, ce sont ses personnels qui connaissent leurs territoires et les habitudes de vie de leurs auditeurs. Ils ne sont pas responsables de l’étranglement budgétaire de France Bleu et continuent de vouloir proposer le meilleur en local. Ils sont aux côtés de leurs auditeurs quotidiennement, pour l’information, le conseil, le bien-vivre, la gastronomie, la culture, et bien sûr lors d’événements climatiques.

Les syndications sont un non-sens absolu ! Il faut revenir au local, à la proximité, la raison d’être du réseau France Bleu, unique en France.

Nous demandons au plus vite la tenue d’une commission France Bleu extraordinaire consacrée aux solutions adaptées à mettre en place face aux contraintes budgétaires.

Paris, le 23 novembre 2022.

Télécharger le communiqué en PDF

 

 

 

Réagir

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top