Rassemblement en soutien aux salarié·e·s grévistes de Vertbaudet

0  -  Article mis à jour le 23 mai 2023

Communiqué de la CGT

La CGT prend acte, ce jour, de l’échec des négociations entre la direction de Vertbaudet et les salarié·es grévistes et appelle au rassemblement devant le siège international du groupe Vertbaudet demain, mardi 23 mai, à 11h (116, avenue Kleber, 75016).


Plus de 80 salarié·e·s, principalement des femmes, font grève pour la première fois de leur vie, depuis plus de 60 jours. Elles demandent une revalorisation de leur salaire et l’embauche d’intérimaires.

La lutte que mènent les salarié·e·s de l’entrepôt d’acheminement Vertbaudet de Marquette-lez-Lille est symbolique de la lutte de millions de femmes et plus largement de tous·es les travailleurs et travailleuses en grève pour de meilleures conditions de travail.

Nombre d’entre elles travaillent depuis plus de 20 ans et ont des salaires n’atteignant pas les 1.500 euros. La lutte que mènent les salarié·e·s de l’entrepôt d’acheminement Vertbaudet de Marquette-lez-Lille est symbolique de la lutte de millions de femmes et plus largement de tous·es les travailleurs et travailleuses en grève pour de meilleures conditions de travail.

Cette lutte a pourtant été réprimée par les forces de l’ordre qui ont violemment évacué le piquet de grève, le 16 mai dernier, sous ordre de la préfecture. Résultat : une salariée hospitalisée, deux gardes à vue et des grévistes qui ont subi répression, pression et menaces de sanctions.


Malgré plus de 60 jours de grève, la direction de l’usine refuse toutes les demandes des salarié·e·s et s’oppose fermement à la poursuite de la grève. Encore une fois, le patronat est l’ennemi des salarié·e·s.

La CGT appelle donc à un rassemblement de grande ampleur, en soutien aux salarié·e·s grévistes de Vertbaudet, en présence de la secrétaire générale de la CGT, Sophie Binet.

Montreuil, le 22 mai 2023.

Télécharger le communiqué en PDF

Réagir

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top