Toutes et tous dans l’action et en grève le 13 octobre

0  -  Article mis à jour le 4 octobre 2023

Déclaration de la Commission exécutive confédérale CGT du 3 octobre 2023

Que ce soient les étudiants, les travailleurs ou les retraités, la situation est la même. Le reste à vivre a diminué et tous doivent faire des choix qui impactent leur quotidien.

Pour exemple, au premier trimestre 2023, les profits des entreprises agroalimentaires ont progressé de 18 % pour s’établir à 7 milliards d’euros, preuve qu’ils se font de plus en plus d’argent en exploitant les travailleurs et la population qui galère pour se nourrir correctement.

Entre 2012 et 2022, les exonérations de cotisations sociales aux entreprises ont été multipliées par 2,8 pour atteindre 74 milliards d’euros cette année.

Dans le même temps, nous apprenons que la France est désormais sur le podium des pays qui comptent le plus de millionnaires (+2,8 millions) et Emmanuel Macron ainsi que son gouvernement poursuivent leur politique de reculs sociaux. Non contents du passage en force sur les retraites, ils comptent opérer un hold-up sur l’assurance chômage et l’AGIRC-ARRCO (la retraite complémentaire du secteur privé) en ponctionnant dans les caisses.

Entre 2012 et 2022, les exonérations de cotisations sociales aux entreprises ont été multipliées par 2,8 pour atteindre 74 milliards d’euros cette année.

Encore une fois, il est question de se servir dans les poches des travailleuses et des travailleurs à travers leurs conquis sociaux !

Depuis des mois, voire des années, nous martelons nos propositions qui sont une réponse aux problématiques des travailleuses et travailleurs :

  • Indexation des salaires, pensions et minima sociaux sur l’inflation 

  • Porter le SMIC à 2.000 € 

  • Conditionner les aides publiques à l’emploi et aux conditions de travail 

  • L’égalité salariale Femme/Homme 

  • La reconnaissance des qualifications.


L’ANI « partage de la valeur » est un échec car il n’impose aucune mesure salariale et le président de la République a été contraint de convoquer une conférence sociale sur les salaires le 16 octobre.

La CGT y participera pour porter nos revendications et alternatives aux politiques salariales rétrogrades.

La journée interprofessionnelle de mobilisation unitaire à dimension européenne du 13 octobre place l’augmentation générale des salaires au cœur des mobilisations à venir.

La journée interprofessionnelle de mobilisation unitaire à dimension européenne du 13 octobre place l’augmentation générale des salaires au cœur des mobilisations à venir. Elle doit être un moyen de peser sur cette conférence sociale, par la multiplication des grèves dans les entreprises et services pour élever le rapport de force et mettre la pression sur le gouvernement mais aussi sur le patronat avant cette conférence.


C’est l’affaire de tous nos syndicats, de toutes et tous nos syndiqués.

Partout, dans toutes les entreprises et services, dans les branches professionnelles, nous demandons l’ouverture de négociations salariales car c’est pour toutes les travailleuses et tous les travailleurs que la conférence sociale sur les salaires s’ouvre le 16 octobre ! ! !

Syndicalisation, élections, on s’organise avec la CGT pour gagner ! 


Montreuil, le 3 octobre 2023.

Télécharger le communiqué en PDF

Réagir

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top