AFP : lettre ouverte pour que nos collègues bloqués dans la bande de Gaza puissent être évacués

0  -  Article mis à jour le 12 décembre 2023

Lettre ouverte de l’intersyndicale et de la SDJ de l’AFP

Nos collègues de Gaza, dont dépend pour une part essentielle la couverture par l’AFP du conflit entre Israël et le Hamas depuis le 7 octobre, ont dû quitter leurs logements en catastrophe il y a près de deux mois. Ils travaillent dans le sud de la bande de Gaza dans des conditions épouvantables, sans eau ni électricité, dans des appartements surpeuplés où ils vivent avec leurs familles.

Une situation qui n’était censée durer que quelques jours, le temps d’organiser leur évacuation. Le weekend dernier, ils ont lancé un appel de détresse alors qu’à l’exception d’un seul, nos collègues restent bloqués près de Rafah, où les bombardements israéliens se font de plus en plus intenses. Depuis l’irruption du conflit, près de 70 journalistes ont été tués dans la bande de Gaza.

Nous, organisations syndicales et Société des journalistes de l’AFP, appelons par cette lettre ouverte le gouvernement français à faire d’urgence tout le nécessaire auprès des autorités israéliennes et égyptiennes pour permettre l’évacuation de la bande de Gaza de nos collègues gazaouis et leurs familles, et accueillir ceux qui le désirent sur le sol français en leur délivrant des visas.

Paris, le 7 décembre 2023.

Les syndicats CGT, SNJ, Sud, FO et CFE-CGC ainsi que la Société des journalistes (SDJ) de l’AFP

Télécharger la lettre ouverte en PDF

Top