Nouveau plan de restructuration : 25 suppressions de postes

Article mis à jour le 28 août 2017

Communiqué SNJ-CGT & Filpac La Marseillaise :

Un nouveau coup dur pour les salariés alors que l’entreprise est en redressement judiciaire depuis le 28 novembre 2016 suite à une chute de ses recettes publicitaires ainsi qu’une diminution du sponsoring et partenariats.

La direction annonce (CE du 27 février 2017 ) un plan de restructuration assorti d’un plan de sauvegarde pour l’emploi comprenant la suppression de 25 postes.

Un nouveau choc au goût amer après le redressement judiciaire de 2014 débouchant sur une cession en faveur de la SAS les Editions des Fédérés mais conduisant à un plan de 91 licenciements.

Nous sommes encore face à la menace d’une rupture de trésorerie, avec pour épée de Damoclès la liquidation et espérons vivement un dénouement constructif pour que perdure aussi notre manifestation vitale, Le Mondial la Marseillaise à Pétanque.

Parmi les autres leviers d’action la direction des Editions des Fédérés projette le passage de trois à deux éditions couvrant toute la zone de diffusion (Occitanie/Provence) avec un recentrage sur les métropoles Montpellier et Marseille, l’élaboration d’un cahier unique dénommé La Marseillaise Week-end.

Des fusions-mutualisations interviendront pour les autres services de l’administratif aux ventes.

Au cours d’une assemblée générale des salariés que nous avons convoquée mardi 28 février, l’ensemble des personnels ont réaffirmé leur attachement au titre.

Il exigent que la direction explicite son projet stratégique au regard des enjeux et de l’urgence.

Les syndicats SNJ-CGT et Filpac-CGT engagés dans le combat pour le maintien du titre et son développement alertent sur l’urgence de la situation. Il est désormais impératif que le soutien au journal La Marseillaise s’amplifie. Cela commence par la traduction concrète d’un soutien exceptionnel au niveau national et à celui des collectivités territoriales.

Le journal La Marseillaise, quotidien régional de gauche, historique, issu de la Résistance et créé en décembre 1943, donne vie au pluralisme de la presse, de surcroît dans des régions gangrenées par le vote FN. Personne ne peut imaginer sa disparition dans une démocratie garante de la liberté d’expression autant que du droit à l’information.

Syndicats SNJ-CGT et Filpac-CGT La Marseillaise

Top