Lettre ouverte du SNJ-CGT au Président de la République

Article mis à jour le 16 août 2017

Monsieur le Président,

Vous êtes parti en vacances. Certes votre responsabilité vous amènera à toujours rester en contact avec les services de l’Elysée, mais vous allez profiter néanmoins de quelque repos au soleil.

Vous allez reprendre des forces avant d’affronter une rentrée qui s’annonce délicate, après le vote de lois antisociales. Mais vous allez profiter de quelques moments de liberté.

Ce ne sera pas le cas de notre confrère Loup Bureau, détenu dans les prisons du dictateur turc Erdogan comme 160 journalistes turcs dans un silence de l’Europe quasi général. Lui, hélas, croupit à l’ombre, simplement pour avoir fait son travail d’informer.

Vous n’avez pas trouvé le temps de prononcer une seule parole pour condamner sa détention.

Là, votre pensée que certains membres de votre entourage qualifient de complexe nous échappe totalement.

Comment pouvez-vous partir en vacances la conscience tranquille quand Loup Bureau partage le sort de milliers de Turcs (journalistes, magistrats, enseignants, fonctionnaires ou simples citoyens). ? Comment pouvez-vous parler de moralisation de la vie politique sans condamner les agissements d’un dictateur comme Erdogan ?

Vous prétendez vouloir changer la politique quand votre comportement ressemble étrangement à celui de vos prédécesseurs quand il s’agit de la Turquie.

Ce que redoutent tous les dictateurs, ce sont les condamnations publiques et non le mutisme.

Ce qu’ils veulent éviter c’est l’exposition sur la place publique de leurs crimes.

Le temps des vacances vous permettra peut-être de prendre le temps de réfléchir à la situation de milliers de Turcs et de Loup Bureau, qui, eux aussi, voudraient pouvoir goûter aux joies simples de la vie, à la liberté, hors des murs sordides des geôles tristement célèbres aujourd’hui, loin des tortures et des humiliations.

Le temps des vacances vous permettra peut-être de prononcer les paroles que nous sommes nombreux à espérer entendre de votre bouche pour la libération de Loup Bureau et de milliers de Turcs avec lui.

Avec l’expression de notre haute considération.

SNJ-CGT, le jeudi 10 août 2017

Télécharger en PDF ou en traitement de texte

Top