Répression syndicale au CHU de Lille

0  -  Article mis à jour le 28 août 2018

Le SNJ-CGT publie le communiqué de la CGT du CHU de Lille, dont les deux secrétaires généraux font l’objet de menaces de sanctions. La direction leur reproche notamment leurs communications avec les médias. Le SNJ-CGT condamne avec la plus grande fermeté la convocation des secrétaires généraux en vue d’une procédure disciplinaire et signe la motion de soutien. 

COMMUNIQUE DE PRESSE

La direction du CHU de Lille convoque les secrétaires généraux des syndicats CGT en vue d’une procédure disciplinaire, dès le 29 août prochain pour des faits syndicaux.

Leur stratégie ne doit pas masquer la réalité des problèmes de l’hôpital.

Cette répression est la conséquence de nombreuses luttes menées et soutenues par la CGT cette dernière année (maternité JDF, restructuration de la cardio et des services de l’hôpital gériatrique des Bâteliers, alerte aux urgences, suppression de postes à Swynghedauw, alerte en stérilisation etc… ), pour la défense de l’Hôpital Public et donc de ses agents et ses patients.

Parmi ces faits, figurent les communications avec la presse : nous sommes accusés « d’hôpital bashing ».

C’est l’ensemble de nos libertés qui est attaqué !

A l’image de bien d’autres militant-e-s du mouvement social et syndical, nous sommes visés par une répression qui constitue une atteinte aux droits démocratiques des travailleurs-euses.

Rassemblement le mercredi 29 août à partir de 12h

devant le bâtiment de la direction, 2 avenue Oscar Lambret

Top