Les salarié-e-s de « l’Humanité » à plein régime contre la réforme

0  -  Article mis à jour le 29 janvier 2020

Communiqué SNJ-CGT, SNJ, CGT Cadres et CGT Employé-e-s de « l’Humanité »

Alors que s’ouvre une nouvelle semaine de mobilisations contre le projet de loi de réforme des retraites, qui sera présenté vendredi en conseil des ministres, les salarié-e-s et l’ensemble des syndicats de l’Humanité entendent redoubler d’efforts pour la réussite de ce mouvement social aux enjeux déterminants pour l’avenir. Une volonté qui s’est exprimée lors l’assemblée générale du mercredi 15 janvier qui s’est tenue suite à l’appel de l’intersyndicale nationale à « mettre en débat les modalités permettant de poursuivre la mobilisation dans le cadre de la grève lancée le 5 décembre ».

Depuis le début du mouvement, nos journaux racontent la grève, les débrayages, les manifestations, en font témoigner toutes les actrices et les acteurs dans les secteurs en lutte au quotidien.

Depuis le début du mouvement, nos journaux racontent la grève, les débrayages, les manifestations, en font témoigner toutes les actrices et les acteurs dans les secteurs en lutte au quotidien. Ils fournissent à nos lecteurs les clés pour combattre une contre-réforme aussi floue qu’injuste, et déjouer les manœuvres du gouvernement. Il n’est évidemment pas question pour nous d’entraver la parution de nos titres si utiles aux grévistes et à leurs soutiens, toujours majoritaires dans l’opinion publique, au bout de 45 jours de grèves, d’actions et de manifestations.

Nous sommes solidaires des salarié-e-s en grève reconductible, et admiratifs devant leur courage et leur opiniâtreté.

Nous sommes solidaires des salarié-e-s en grève reconductible, et admiratifs devant leur courage et leur opiniâtreté. Alors qu’Emmanuel Macron et son gouvernement parient cyniquement sur le pourrissement du conflit, nous savons qu’au-delà de la sympathie et du soutien, il est désormais déterminant d’étendre le mouvement dans tout le pays. Et à notre échelle, nous comptons bien y participer, non seulement en tant que journalistes, cadres et employé-e-s, tous producteurs de l’Humanité, de l’Humanité Dimanche et de son site internet, mais également comme des salarié-e-s du privé directement concerné-e-s par sa victoire possible et plus que jamais nécessaire.

Cela passe par le reversement d’une partie de nos salaires dans les caisses de solidarité pour les travailleuses et les travailleurs en grève reconductible, par des visites sur les piquets dans les environs du siège de l’Humanité, par la présence dans les manifestations, et par la participation au mouvement de grève lors des journées interprofessionnelles.

Journalistes, employé-e-s et cadres, salarié-e-s de l’Humanité, nous appelons à nous retrouver tous ensemble dans la rue, lors de la prochaine manifestation interprofessionnelle le vendredi 24 janvier.

Saint-Denis, le 21 janvier 2020

Télécharger le communiqué en PDF

Top