Algérie : le journaliste Khaled Drareni a été libéré

0  -  Article mis à jour le 23 février 2021

Communiqué de la FIJ

Le journaliste algérien Khaled Drareni, condamné par la Cour d’Appel d’Alger le 15 septembre dernier à deux ans de prison ferme pour avoir couvert les manifestations anti-gouvernementales qui ont secoué le pays, a été libéré ce 19 février 2021. La Fédération internationale des journalistes (FIJ) salue la libération du journaliste et enjoint le gouvernement à respecter les principes fondamentaux encadrant la liberté de la presse.

Khaled Drareni, correspondant de TV5 Monde et directeur du site d’information Casbah Tribune, a été libéré le 19 février dans la soirée par grâce présidentielle, aux côtés de 32 autres prisonniers d’opinion.

Arrêté le 7 mars 2020 pour avoir couvert les manifestations du Hirak, mouvement contestataire du régime algérien, Drareni avait été incarcéré le 28 mars et condamné le 10 août dernier à 3 ans de prison pour « incitation à attroupement non armé » et « atteinte à l’unité nationale », jugement contre lequel il avait fait Appel.

La cour d’Appel d’Alger l’avait condamné le 15 septembre 2020 à deux ans de prison ferme.

“Mon combat pour la liberté de la presse en Algérie, mon combat en tant que journaliste va se poursuivre,” a martelé Drareni à sa sortie de prison.

“Mon combat pour la liberté de la presse en Algérie, mon combat en tant que journaliste va se poursuivre,” a martelé Drareni à sa sortie de prison.

Le Président de la FIJ Younès Mjahed a déclaré : “La libération de Khaled est un soulagement. Ce journaliste vient de passer 11 mois en prison pour avoir simplement exercé son métier, ce qui est scandaleux. Nous saluons l’incroyable mobilisation qui a contribué à la libération de Khaled Drareni et enjoignons le gouvernement à tout mettre en œuvre afin de garantir la liberté de la presse dans le pays, conformément aux conventions internationales ratifiées par l’Algérie.”

La FIJ pointe notamment les élections législatives anticipées annoncées par le président Abdelmadjid Tebboune le 18 février et rappelle qu’elles ne doivent pas servir d’excuse à de nouvelles attaques contre la presse.

La Cour Suprême se prononcera ce 25 février sur le pourvoi en cassation de Drareni portant sur sa condamnation en Appel à deux ans de prison.

Bruxelles, le 22 janvier 2021.

Consulter le site de la FIJ

Top