Mumia Abu-Jamal en danger !

1  -  Article mis à jour le 1 mars 2021

Communiqué du SNJ-CGT

Notre confrère afro-américain Mumia Abu Jamal, détenu au centre pénitencier de Mahanoy (Pennsylvanie), se trouve aujourd’hui en grand danger. Il serait atteint de la Covid selon sa porte-parole Johanna Fernandez.

Bien que Mumia – membre d’honneur du SNJ-CGT – ait fait état ces derniers jours de difficultés croissantes à respirer et de douleurs dans la poitrine, l’administration de la prison a rejeté l’hypothèse de symptômes liés à la pandémie et refusé de le soumettre à un test de dépistage. Une méthode d’autant plus abjecte que le journaliste est un sujet à risque, non seulement en raison de son âge (67 ans en avril), mais aussi de sa comorbidité (cirrhose du foie, glaucome, diabète).

Ce refus de dépistage pour Mumia est symptomatique de la politique des prisons outre-Atlantique, dénonce le journaliste américain Dave Lindorff, selon lequel la pandémie est utilisée par l’administration comme une forme « d’exécution silencieuse » pour les prisonniers âgés et vulnérables aux maladies mortelles comme la Covid. 

Mumia Abu-Jamal, journaliste proche des Panthères Noires, a passé près de 40 ans en détention, accusé d’un crime sur un policier blanc dont il nie être l’auteur. Après 30 ans dans le couloir de la mort, et après avoir échappé par deux fois à la peine capitale grâce à la mobilisation internationale, il est aujourd’hui détenu à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle au centre pénitencier de Mahanoy sous le matricule AM 8335. 

Face à cette situation, avec les soutiens de Mumia aux Etats-Unis et le Collectif français Libérons Mumia, le SNJ-CGT exige que tous les prisonniers – dont Mumia – bénéficient urgemment :

  • d’un test de dépistage et de soins médicaux immédiats pour ceux positifs à la Covid
  • d’une libération conditionnelle pour tous ceux atteints par la Covid, ainsi que ceux âgés de plus de 50 ans dont la vulnérabilité pourrait les exposer à la pandémie.

Pour participer à la campagne internationale, consulter le site du collectif Libérons Mumia.

Rassemblement à Paris mercredi 3 mars pour exiger la libération de Mumia :
à 15h30, place de la Concorde, à proximité de l’ambassade des Etats-Unis.

Montreuil, le 28 février 2021.

Télécharger le communiqué en PDF

1 réaction

  1. I live in USA i kind of understanding wot it says a little my french is intermediate but he has beem carrying Hep C virus since a while like mostly all inmates in State prison do….i wrote a thesis on hep c and state prisons back in 2009. Trying appealing to Innocence Project and Color of Chage in USA they do a great deal of work. Sending love

Top