Relations police-journalistes : lettre publique à la commission Delarue

0  -  Article mis à jour le 25 mars 2021
Lettre publique SNJ, SNJ-CGT, CFDT-Journalistes

Les organisations syndicales représentatives de journalistes SNJ, SNJ-CGT, CFDT-Journalistes ont été auditionnées le 4 février par la commission Delarue, qui a pour objet de “proposer des mesures afin de mieux concilier le travail des journalistes et celui des forces de l’ordre, notamment lors de manifestations ou opérations de maintien de l’ordre mais aussi dans les nombreuses situations où les forces de l’ordre constituent pour les médias une source d’information.”

Nous savons que la commission doit prochainement rendre son rapport. Aussi, nous rendons publique la lettre que nos organisations ont envoyée à la commission Delarue le 25 février dernier.

Cette lettre a été précédée d’autres démarches, ces dernières années, auprès du ministère de l’Intérieur (voir les annexes au courrier).

Cette lettre à Jean-Marie Delarue rappelle notamment :

  • le “lourd contentieux” que constituent les violences policières commises contre des journalistes
  • les différents dispositifs contraires aux libertés de la presse, d’informer, d’être informé et aux libertés syndicales
  • la rupture d’égalité entre les forces de l’ordre et les journalistes
  • le discrédit international de la France sur ces questions
  • les nombreux dossiers où des images vidéo contredisent les témoignages des policiers
  • les propositions des trois organisations syndicales de journalistes.

Le 24 mars 2021.

Télécharger la lettre du SNJ, du SNJ-CGT et de la CFDT-Journalistes à Jean-Marie Delarue du 25 février 2021

Télécharger le courrier du SNJ, du SNJ-CGT, de la CFDT-Journalistes et du SGJ-FO à Christophe Castaner du 26 novembre 2018

Lire le communiqué du SNJ, du SNJ-CGT et de la CFDT-Journalistes du 7 juin 2016 “Violences policières : les syndicats de journalistes reçus par le ministre de l’Intérieur”

 

Réagir

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top