Emmaüs Gironde doit cesser de trier les journalistes

0  -  Article mis à jour le 4 mai 2021

Communiqué du SNJ-CGT Gironde

Ce lundi 3 mai, à l’occasion d’un reportage dans un centre d’hébergement d’urgence, le gérant-président d’Emmaüs Gironde n’a pas toléré que tous les journalistes présents puissent entrer dans son centre, pour suivre la visite sur place d’un député.

Les journalistes avaient été sollicités pour couvrir cette visite menée par un élu parlementaire et des élus municipaux, dans des locaux jugés « insalubres » par les associations.

Le président de l’association, Pascal Lafargue, a laissé entrer un journaliste de radio locale (La Clé des Ondes), mais a refusé l’accès à la journaliste de Rue89 Bordeaux. Seul motif évoqué : la manière dont ce média d’information en ligne l’aurait précédemment traité, et, selon ses mots, « trainé dans la boue ».

Nous apportons notre soutien à la journaliste ainsi visée et nous dénonçons l’attitude du président d’Emmaüs Gironde, survenue – et c’est un comble – pendant la journée mondiale de liberté de la presse.

Mardi 4 mai 2021.

Télécharger le communiqué en PDF

Top