La CGT Radio France soutient la grève des salarié-es d’Europe 1

0  -  Article mis à jour le 25 juin 2021

Communiqué de la CGT Radio France

Après avoir mis la main sur iTélé, rebaptisée CNews,et l’avoir transformée en une chaîne de propagande des idées nauséabondes d’extrême-droite, Vincent Bolloré s’attaque maintenant à Europe 1,dont il est récemment devenu un actionnaire majeur.

La direction d’Europe 1 refuse de le dire clairement mais les intentions du milliardaire sont évidentes : faire d’Europe 1 une version radiophonique de CNews. Après avoir imposé de force ce virage éditorial à la télé tout info de Canal+ au mépris des salarié-es qui s’y opposaient, il s’apprête à faire subir le même sort à ceux d’Europe 1 : plier ou prendre la porte.

Contre ce nouveau coup de force de Bolloré, la CGT Radio France apporte tout son soutien aux journalistes et salarié-es d’Europe 1, après leur grève contre la mise à pied d’un journaliste et le vote d’une motion de défiance contre leur direction, complice de ces manœuvres.

Cette radio fait partie de l’histoire du paysage audiovisuel français. Elle a construit sa réputation, à sa grande époque, sur une certaine indépendance et impertinence de ton.

Sa rédaction et ses salarié-es subissent déjà depuis de nombreuses années les errements stratégiques de leur dirigeant, Arnaud Lagardère.

Leur indépendance doit être garantie. Ils n’ont pas à être les jouets d’un milliardaire qui prend le contrôle de médias pour peser sur la vie politique française et veut répandre des idées dangereuses pour la démocratie à quelques mois d’une élection présidentielle.

Paris, le 23 Juin 2021.

Télécharger le communiqué en PDF

Top