Éditions Ici : la mobilisation se poursuit, 
la direction doit entendre le message des salariés

0  -  Article mis à jour le 13 novembre 2023

Communiqué de la CGT France Télévisions

Au deuxième jour de grève, la mobilisation ne faiblit pas. Il n’y a pas eu de journal dans 19 antennes sur 23 ce midi et 20 sur 23 ce soir. Les seules antennes à diffuser un JT ont été Strasbourg, Dijon et Lille.

L’antenne est largement dégradée avec une simple bobine de substitution ce soir à Caen, Montpellier, Bordeaux, Lyon, Rouen, Orléans et Reims.

Il est temps que la direction se remette autour de la table pour s’engager sur les mesures d’urgence destinées à protéger la santé des salariés.

La CGT appelle l’ensemble des salariés à maintenir la pression afin d’obtenir :

  • Le recentrage des tranches Ici 12/13 et Ici 19/20 sur la seule info locale et régionale, le temps de remettre à plat le projet, ses organisations et ses process. Pendant cette période, la rédaction nationale doit pouvoir de nouveau proposer des éditions d’information nationale et internationale, conformément à ses compétences et à l’aspiration de ses équipes.
  • Des moyens humains pérennes à la hauteur des besoins pour fournir des éditions qualitatives, privilégiant le journalisme de terrain et le reportage dans le respect des principes professionnels et sans déshabiller la fabrication des programmes d’antenne. 

  • La planification systématique de trois scriptes par jour en semaine et deux le week-end et un plan massif de recrutement, de formation et de revalorisation sur ces postes afin de constituer d’une part des socles permanents solides, d’autre part un vivier efficace et attractif. 

  • Des organisations du travail préservant la santé des équipes et la bonne articulation entre la vie professionnelle et la vie privée, en particulier en mettant en place la semaine de quatre jours. 

  • La garantie d’une véritable autonomie éditoriale pour les rédactions régionales.


La direction doit comprendre les aspirations des salariés et apporter les réponses urgentes qui s’imposent. 
Amplifions le mouvement en poursuivant la grève de 59 minutes, tous les jours de 11h16 à 12h15.

Paris, le 9 novembre 2023.

Télécharger le communiqué en PDF

Réagir

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top