Impartialité de l’AFP : la sortie de route de Hoog

Article mis à jour le 10 novembre 2017

Communiqué du SNJ-CGT de l’AFP

Lors d’un déplacement en Egypte le mois dernier, le président de l’AFP, Emmanuel Hoog, s’est fendu d’un étrange hommage au régime du général Abdel Fattah al-Sissi, dont le pays est, à l’en croire, engagé « dans la bonne voie ».

Cerise sur le gâteau, le service Communication de l’AFP a cru bien faire de reprendre ce point de vue dans sa revue de presse quotidienne. On y lit notamment ceci : “Egypt will achieve a remarkable renaissance in the near future thanks to the current reform program,” stated Chairman and Chief Executive Officer of Agence France-Presse (AFP), Emmanuel Hoog, on Wednesday during a three-day visit to Cairo. In an interview with Egypt Today, Hoog stated that “even though Egypt has faced many challenges during the past period, it’s moving along the right path.”

Le contenu de cette trop brève interview – on serait curieux de connaître les motifs de cet engouement pour le régime militaire égyptien – est toujours visible sur le site de Egypttoday.com, qui se présente comme le magazine anglophone pour les milieux d’affaires le plus ancien et le mieux vendu.

Qu’un Pdg d’une grande agence de presse internationale comme l’AFP se permette de porter un jugement politique est sans précédent dans l’histoire de l’agence, alors même que le statut législatif de l’AFP lui impose une obligation d' »impartialité ». C’est en soi extrêmement grave.
C’est une atteinte à l’indépendance de la rédaction et à la réputation de l’agence.

Les propos de M. Hoog, sur lesquels il n’est pas revenu depuis, sont indignes et scandaleux.
L’enjeu commercial égyptien pour l’AFP ne saurait autoriser une telle sortie de route.

La « sortie » du Pdg appelle une clarification de sa part. Le SNJ-CGT l’interpellera en tout cas à ce sujet lors du prochain Comité d’entreprise prévu fin novembre.

Paris, le 09 novembre 2017

Télécharger en PDF

Top