Élections CSE deuxième tour – Journalistes, exprimez-vous !

Article mis à jour le 24 octobre 2018

Jeudi à 18H, s’achève le second tour pour élire nos représentants au Comité Social et Économique.  Une forte participation renforce la parole des salariés.

Journalistes… participons, VOTONS !

Un important travail incombera aux nouveaux élus du personnel que nous aurons choisis.

Gestion des activités sociales et culturelles avec vous

Vos élus auront à gérer le CE, c’est-à-dire les œuvres sociales et culturelles (billetterie ciné et spectacles, activités sportives, séjours adultes, vacances en famille etc…) ainsi que le restaurant d’entreprise.

La CGT donnera au CE une orientation écologiquement et socialement plus responsable  : respectueuse de l’environnement, de la diversité culturelle et ouverte sur la société.

Les salariés ne sont pas des consommateurs, ils doivent pouvoir intervenir en permanence dans les  choix.

CSSCT

La santé des salariés et la sécurité sur les lieux de travail font également partie des prérogatives du CSE. Sa commission santé-sécurité (CSSCT) a un rôle de surveillance et d’alerte, dans tous les domaines.

Pour le Snj-CGT, les journalistes sont exposés en mission (conditions de voyage, heures passées au volant, charges à porter, exposition aux ondes 4G, terrains dangereux…) mais aussi à la rédaction (durée du travail, stress, harcèlement). Le CSE agit en toute indépendance de la direction.

Nos emplois et nos conditions de travail

Les futurs élus auront aussi à se battre, au sein du CSE comme à l’extérieur de l’entreprise, pour  défendre nos emplois, une télévision et une information de « qualité service public ».

Le gouvernement prépare une réforme majeure de l’audiovisuel public avec deux obsessions : faire des économies et tailler dans l’emploi. Les 400 M€ d’économies déjà annoncés pour 2022 pourraient conduire à supprimer près d’un quart des effectifs.

Une CGT forte et représentative : des salariés plus forts dans les combats à venir

La direction ne cache pas son intention de s’attaquer à l’Accord Collectif pour imposer un modèle d’information « low cost » à la BFM : mélange des métiers et polyvalences, concurrence entre professions. Et aussi l’allongement de la durée du travail et l’amputation des RTT.

L’évolution numérique et le développement de France Info sont incontournables. Mais cela ne doit pas se traduire par des effectifs réduits et une augmentation de la charge de travail dans les services.

Enfin, en votant CGT, vous adressez un signe d’encouragement aux élus du personnel et aux délégués présents au quotidien à vos côtés.  Plus vous aurez d’élus CGT, plus vous serez  fort !

Votre vote engage votre avenir

Cliquez ici pour télécharger la version PDF                 Tract Snj-CGT 2è tour 2 –

2 réactions

    1. En tant que syndicat de journalistes, nous ne commentons pas forcément tous les actes de la vie politique en France, mais nous sommes d’accord avec vous, la nomination de Sibyle Veil, ancienne camarade de promo de Macron, laisse mal augurer de l’impartialité de sa personne. En effet, en juin 2007 elle est engagée à l’Elysée dans l’équipe qui conseille Nicolas Sarkozy, elle va travailler sur les questions du travail, de la santé, du logement et des solidarités jusqu’en 2010. Puis, elle s’occupera de la transformation de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2011. A peine arrivée à la présidence de Radio France elle nomme Guy Lagache comme bras droit, lequel a récemment contrevenu à la charte éthique de la Maison ronde, qu’il est supposé faire respecter. Voir l’article de Laurent Mauduit sur Médiapart :

Réagir

Réagir

Votre mail ne sera pas publié.

Top